Ma première baise

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Ma première baiseJe me présente je suis Camille à ce jour j’ai 18ans, je vais vous raconter mon histoire avec un de mes collègues quand j’étais en apprentissage.Quand j’ai commencé j’avais 16ans je faisais un bac pro tourneur-fraiseur, je sais c’est rare pour une fille mais mon père m’avait donné son enthousiasme pour ce métier. Physiquement j’étais plutôt petite du haut de mes 1m52 et assez fine je ne pesais que 41kg à cette époque, j’avais des cheveux longs châtain m’arrivant au milieu du dos, j’avais une petite poitrine, on me trouvait quand même jolie mais on me disait souvent que je manquais de féminité ce qui expliqué surement que je n’avais eu qu’un seul copain avec qui j’étais restais un an, j’étais aussi quelqu’un de très réservée et de très timide.Dans cette atelier d’usinage j’étais la seule fille de l’atelier et les hommes avaient au début un comportement un peu macho avec moi, bien qu’au fur et à mesure je devais leur petite mascotte.Quelques mois après mon arrivé, il y eu un nouveau dans le groupe, un responsable de production, un homme charismatique, imposant le respect. Dès son arrivée, il était toujours très gentil avec moi, sûrement car j’étais une fille. Tous les matins il venait saluer le groupe en disant bonjour oralement, mais il venait toujours me dire bonjour personnellement quand j’étais seule à mon poste, naïvement je trouvais ça sympathique, encore une fois je pensais que c’était dû au fait que je sois la seule fille, je me suis vite rendu compte que ce n’était pas la seule raison, il devenait très souriant, je voyais son regard changer, je me sentais assez flattée et même s’il était beaucoup plus âgé que moi je lui rendais ses sourires, ce n’étais pas un homme qui m’attirait mais ses attentions me faisaient plaisir.Un jour ou j’allais me laver les mains, je sentis quelqu’un me frôler, je me retournais et c’était lui, au lieu d’avoir une mauvaise réaction je lui lançais un petit sourire, il me répondit avec un petit clin d’œil. Les jours passèrent et ce genre de petit contact arrivaient souvent, même si je n’étais pas une grande spécialiste j’avais bien compris que je lui plaisais et qu’il tentait une certaine approche alors je décidais de devenir plus réceptive ce qui était vraiment très dur pour moi mais j’en avais l’envie.Le lendemain, même situation se produit, il était derrière moi pour se laver les mains aussi et son corps était proche du bien alors je me retournais rapidement et me colla à lui style de rien, nos corps étaient collés mais il fallait être discret et on se décolla vite, mais je pense qu’il avait compris qu’il commençait à me plaire aussi, on joua comme ça encore quelques jours.Un jour lui et mon autre responsable proposèrent vu la charge de travail de bursa escort nous diviser en deux équipes, il me prit comme par hasard dans son équipe avec un autre collègue dont la fraiseuse était à l’autre bout de l’atelier par rapport à mon tour.Le lendemain matin nous commençons très tôt, chacun son poste, mon collègue part à sa machine et mon responsable lui vient à mon poste pour me donner mon travail et m’expliquer certaines chose que je ne connais pas encore, je me met en face du pupitre pour programmer et lui se poste derrière moi et je le sent venir de plus en plus proche de moi jusqu’à se coller à moi, il approche sa bouche de mon oreille et me murmure « tu sens très bon ce matin » et m’embrasse le coup, je ne dis rien, il se recule un peu et nous reprenons le travail, je sens son regard sur moi et c’est moi qui me tourne vers lui pour lui poser des questions mais machinalement nos corps s’attirent et je me retrouve collé à lui, nos regards se soutiennent et inévitablement nous finissons par nous embrasser quand nos bouches se décollent, nos corps veulent le contraire et vu la bosse que je sens contre moi je ne suis pas la seule à le penser. Il se décolle de moi et doucement me murmure à l’oreille « bouge pas je reviens », je le vois partir vers mon collègue, il revient 10min plus tard, il me fait signe de la tête de le suivre et nous montons dans son bureau, arrivé dans le bureau il ferme sa porte et il me colle contre la porte, avec ses mains il entour ma tête et m’embrasse, ce coup si notre baisé et langoureux, nos langues se mélangent, ses mains quittent ma tête et se pose sur mon pull en se glissant dessous, il att**** mes deux seins en pleine mains me les malaxant ce qui me met dans un état d’excitation, d’instinct je commence à ploter son sexe à travers son pantalon, il décolle sa bouche de la mienne et me murmure à l’oreille « je vais te baiser là maintenant » , je suis surprise par sa façon de me parler limite gênée je ne sais pas comment réagir mais ça ne l’arrête pas dans sa progression, il déboutonne lentement mon pantalon et le fait glisser doucement le long des mes jambes, il en fait de même avec ma petite culotte qui pour le coup n’a rien de sexy tellement je ne m’attendais pas à ce qui était en train de se passer, un fois ma culotte sur les chevilles, il se remit à ma hauteur et m’embrassa de nouveau tout en me caressant le sexe, au début juste des petites caresses et rapidement un doigt s’introduisit en moi, doucement il l’enfonça en moi, il décolla sa bouche de la mienne, il me fixait droit dans les yeux pendant qu’il me doigtait en me demandant si j’aimais ça, j’étais vraiment très intimidé même si ce qu’il me faisait me faisait un bien fou, alors d’une petite voix bursa escort bayan je lui répondu « oui c’est trop bon », ma réponse lui fit lâcher un sourire et d’un seul geste me retourne me mettant dos à lui, il écarta mes jambes, tira légèrement mes fesses vers lui et je sentis son sexe se poser sur le mien, je lui dis juste « vas-y doucement s’il te plait » et il commença à s’introduire en moi, mon souffle s’accélérer, le siens aussi il commentait sa pénétration en me disant que j’étais bonne, qu’il aimait ma petite chatte serrée, il commençait ses vas et viens en allant de plus en plus rapidement, ses mains empoignés mes reins fermement ce qui m’excitait fortement.J’étais partagée entre plaisir et honte de me laisser baiser par un homme beaucoup plus âgé et dans une tel situation mais mon plaisir prenait le dessus, mon sexe était trempé je le sentais glisser en moi, il me pénétrait en alternant entre douceur et brutalité, après un long moment à me baiser il s’arrêta, me retourna lentement et me demande de retirer mon haut, il me demanda aussi de retirer mes chaussures pour pouvoir ôter totalement mon pantalon et ma culotte, je le fis sans me poser de question je retirer tout soutif compris, il m’observait pendant que je me mettais nue pour lui, quand je me retrouvais nue, je me surpris à être gênée, je cachais mes seins avec un bras et mon autre main cachée mon sexe. Il me demanda de ne plus les cacher qu’il aimait me regarder tellement j’étais belle, il s’approcha de moi colla son corps au mien et m’embrassa langoureusement, pendant ce temps sa main se posa sur mon vagin, il y introduit lentement deux doigts que je sentis entrer en moi avec une joie non dissimulée, il les laissa quelques instants avant de les retirer et de me les amener à la bouche en me disant « goutte toi comme tu es bonne », ses doigts étaient trempé, c’était la première fois que je gouttais ma cyprine, après ce petit moment il pris mon haut le posa au sol, et me demanda de me mettre à 4 pattes, il se mit derrière moi et de nouveau me pénétra ce coup-ci sans prendre son temps, son sexe s’enfonça en moi d’un coup sec ce qui me fis lâcher un cri assez fort, je m’excusais de peur qu’on nous entende et je fus surpris par sa réponse quand il me dit « ne te retient pas la seule personne qui pourrais nous entendre sait ce que je suis en train de te faire » je me retourne vers lui avec un regard interrogateur et il me dit « sois pas surprise je ne suis pas le seul que tu fais bander » je fus assez choquée par cette réponse et ça me coupait dans mon excitation, je lui demandais d’arrêter ce qu’il me faisait, je me relevais avec l’envie de quitter le bureau. C’était pour moi une expérience hors du commun et cette phrase me escort bursa coupa rapidement, j’avais envie de m’amuser mais pas d’être mal considérée. Pendant que je ramassais mes affaires, il m’attrapa par la main pour me tirer contre lui. J’avais un peu les yeux coulant, vexé par la situation. Il me serra contre lui me faisant un câlin, s’excusant en me disant qu’il s’était mal exprimé, m’expliquant que dans une usine de mecs, le jeunes filles comme moi qui sont très rare excite beaucoup les hommes, il se noyait dans ses explications mais dans le même temps, ses mains caressaient mes fesses, il essayait de m’embrasser entre deux mots, il arrivait lentement à ses fins mon excitation repris le dessus, je savais que sa seule envie était de me sauter, mais je sais pas pourquoi, malgré la situation son manque de respect envers moi, ne me gêna pas autant que j’aurais pu le penser et c’est en appuyant doucement sur mes épaules pour que me m’agenouille devant lui qu’il comprit qu’il avait gagné.Une fois à genoux devant lui il me demanda de le sucer, il introduit doucement son sexe dans ma bouche, commença ses vas et vient tout en me disant des choses un peu cru « tu l’aime ma queue », « tu fais ta prude mais sa t’excite de savoir que tu nous fais bander » et je me rendais compte qu’il avait raison, j’avais déjà couché avec un garçon mais cela m’avait fait l’amour, c’était vraiment la première fois que je me faisais baiser.Je suçais son sexe de plus en plus rapidement, c’est à ce moment qu’il me releva me pencha sur le bureau et me dit « je vais te baiser petite salope », sa queue me pénétra sans douceur et c’est moi qui lui demandais de continuer comme ça, il me baisa avec une intensité tel que j’en criais de plaisir, il n’arrêtait pas de m’insulter, ses mains compressait mes seins avec fermeté, il me fixait dans les yeux en me disant qu’il allait me baiser comme la petite salope que j’étais, ses mots auraient dû me vexer mais bizarrement ils m’excitaient de plus en plus. Je lui demandais donc de se retirer, je changer de position posant mes mains sur le bureau et avec un regard coquin je lui demandais de me prendre comme ça, il se mit derrière moi et m’enfonça ca queue d’un coup sec et puissant, il commença ses vas et viens brutalement je sentais ses couilles et son corps cogner contre le mien il me baisait sans aucune retenue, je jouissais à plusieurs reprise pendant cette baise et il me dit à son tour qu’il allait jouir et me demanda ou il voulait que je jouisse, je lui dis ou il voulait mais seulement qu’il se retire de moi, il retira sa queue de moi et me fis me remettre à genoux avant de se finir sur mon visage en lâchant plusieurs jet de sperme, après ça je m’essuyer rapidement, il me regarda me rhabiller, il me dévisageait de nouveaux mais ce coup-ci je n’éprouvais aucune gêne et il me lâcha « tu as aimé ca petite salope », j’approchais mon visage du siens l’embrassa et lui répondis « c’est quand tu veux ».(Dsl pour les fautes …)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir