Julie et Katia ( Chapitre 28 )

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Julie et Katia ( Chapitre 28 )Julie et Katia ( Chapitre 28 ) ( Pour une meilleure compréhension de ce chapitre , lire les précédents disponibles à partir d’ici : https://xhamster.com/stories/julie-et-katia-chapitre-1-1024436 ) Un hameau . Une maison . Une fille . Marco . M- Alors raconte-moi la vague … ! En prenant le verre que Marco lui tendit , Katia s’assit à côté de lui sans quitter ses yeux bleus . Elle croisa les jambes tout en retendant ses jarretelles , cherchant quoi lui répondre . C’était la première fois qu’elle vivait une telle jouissance sans qu’aucun membre , de chair ou de plastique , ne soit en elle . Comment avait-il fait ? Comment savait-il qu’elle allait jouir à distance et aussi rapidement ? De plus , il était sûr de lui , et ceci , elle ne l’acceptait pas . K- De quelle vague parles-tu ? M- Celle que tu as ressentie aux toilettes ? K- Tout s’est bien passé et je n’ai rien senti ! M- Sûre? K- Sûre ! M- Pourtant il m’a semblé t’avoir entendu gémir , tu sais le truc du genre étouffé qu’on tente de cacher quand on baise avec des gens pas loin ? Prise au piège et ne pouvant plus mentir , elle décida de baisser un peu la garde .K- Comment as-tu fait ? Comment savais-tu ? M- Ah tu vois, tu avoues maintenant , c’est pas beau de mentir … K- Dis-moi tout ! M- Je te promets qu’un jour je te le dirai ; je t’expliquerai .. K- Pourquoi pas maintenant ? M- Parce que je veux encore baiser avec toi pardi ! K- Et si je ne veux pas ? M- Tu ne le sauras jamais alors ! K- Goujat ! Je ne suis pas une gamine … M- Non , tu n’es pas une gamine et tu es loin d’être une femme …. Celle-ci , elle ne l’avait pas vu venir . Elle encaissa le coup en le fusillant du regard . Qui était-il pour se permettre de la traiter ainsi ? Pourquoi être aussi méchant avec elle alors qu’ils venaient de baiser ensemble ? Elle tenta de chercher une réponse . K- Pourquoi me traiter ainsi ? Que cherches-tu ? M- Je ne cherche rien du tout et je te traite avec respect et amitié .. K- En me parlant comme ça ? M- Avoue que tu es encore jeune et que tu as encore beaucoup de choses à découvrir de la vie , aussi bien sociale , professionnelle que sexuelle . Voilà le encore loin d’être une femme ! Rien d’autre … K- Ok , bon j’en ai assez entendu pour ce soir ! Tu me ramènes s’il te plaît ! M- Faut pas le prendre comme ça ! K- Je le prends comme je veux ….. Katia , vexée et fachée , se leva , récupéra ses affaires qu’elle enfila à la hâte . Marco n’eut pas le choix de l’imiter et de la reconduire chez elle . Durant les vingt premières minutes des trente que durait le trajet , aucun des deux n’adressa la parole à l’autre . Un silence de mort régnait dans l’habitacle de la voiture de Marco . Devinant qu’elle ne lui dirait plus rien , Marco décida de briser la glace : M- Tu m’en veux tant que ça ? Forcément , aucune réponse ne sortit de la bouche de Katia , plongée dans ses pensées et son mutisme . Seconde tentative . M- Je te promets que je ne voulais pas te faire de mal ou de créer de la peine en toi .. Tu es une fille formidable avec qui j’aime bien passer du temps ! Je te présente mes excuses si j’ai été grossier avec toi ! K- Excuses acceptées et ne me reparle plus jamais comme tu l’as fait ! Je te signale que je serais peut-être ta patronne et que tu me dois un minimum de respect ! M- Tu n’as pas tort , et je ne le referais plus , je te le promets ! K- Comment tu as fait ? Comment tu savais ? M- Là aussi , je te promets de te raconter mais une prochaine fois … K- Si il y en a une , ne sois pas si sûr de toi ! M- Il y en aura une . Katia ne chercha pas à répondre , elle savait qu’il aurait réponse à tout . Elle préféra se taire , ils allaient arriver devant l’appart . Il tourna à droite , la rue de l’appart se profilait devant eux . Marco gara sa voiture pile devant l’entrée du bâtiment . Il coupa le moteur et serra le frein à main . A la proximité des jambes de Katia , il ne put s’empêcher de poser sa main sur sa cuisse . A sa grande surprise , elle le laissa faire . M- Pardon , encore une fois pardon … je me comporte parfois comme un gros con ! K- C’est bien de le reconnaître … M- Un point pour toi … K- Tu montes boire un verre ? M- Si tu m’invites , je veux bien … Ils descendirent de la voiture et traversèrent le trottoir . Katia ne prit même pas la peine de vérifier si une quelconque luminosité éclairait l’appartement , elle avait juste à lever la tête . Elle ne le fit pas . Katia précéda Marco dans les escaliers , qui ne quittait pas des yeux son cul moulé dans la jupe de son tailleur . A chaque fois qu’elle gravissait une marche , il pouvait apercevoir le haut des bas nylons et leurs jarretelles . Une érection naissait dans son boxer , il avait encore envie d’elle ! Cette envie serait-elle réciproque ? Arrivée sur le palier , Katia chercha la clé dans son sac , la trouva et l’engagea dans la serrure . Elle poussa la porte et invita Marco à entrer . Tous deux s’arrêtèrent net quand ils virent Tristan assis sur le canapé , Audrey lui taillant une pipe et Julie assise , sa jupe en cuir relevée se faisant bouffer la chatte . Surprise , c’est nous ! Personne ne les entendit s’approcher , ils étaient trop concentrés dans leur quête de plaisir pour se soucier d’autre chose . Devant la vue d’un tel spectacle , Marco sentit son érection battre son plein ; Katia sentit une chaleur s’emparer de son bas-ventre . Comment agir pour faire remarquer leur présence ? Marco mit un index sur sa bouche pour signifier à Katia de ne rien dire , de ne rien faire . Sur la pointe des pieds , il s’approcha du cul d’Audrey , moulé dans sa mini en cuir et lui administra une bonne claque . Ne l’ayant pas vu arriver , elle sursauta dans un cri d’effroi . Le trio stoppa net , tous les trois ouvrirent enfin les yeux découvrant Katia et Marco devant eux . Audrey cessa sa pipe , Tristan se cacha le sexe et Julie tenta encore de frotter sa vulve sur la bouche de Tristan qui s’en défit comme il put . Résignée, Julie descendit sa mini-jupe et vint à la hauteur de Katia .J- Que faites vous là ?K- Tu ne m’embrasses pas ? Je sais qu’on arrive comme un cheveu sur un pubis en plein cunni mais quand même un peu de politesse serait la bienvenue ! Julie prit son amie par le coup et l’embrassa sur la bouche , tendrement sous les yeux ébahis de Marco qui fût ravi de découvrir la bisexualité de ses futures patronnes . Il mata en même temps Audrey qu’il avait déjà remarquée plus tôt dans la journée lors de la séance de recrutement. Elle était vraiment à son goût aussi , surtout avec son cul moulé à merveille dans le cuir de la jupe , il sentait que sa bite ne dégonflerait pas de sitôt . J- Je ne pensais pas que tu allais rentrer ce soir , et encore moins accompagnée ! J’ai donc invité Tristan à venir boire un verre , lui-même contacté entre-temps par Audrey pour la même raison , et ils ont débarqué ici ensemble …. K- Et comment vous êtes-vous retrouvés emmêlés les uns les autres ? J- Heu …. Disons que …K- Ne cherche pas de te justifier , vous prenez du bon temps ensemble halkalı escort , c’est le principal et en plus tu fais connaissance avec le personnel ! Cela aussi est cool … J- C’est un peu cela oui …. Pendant que les deux locataires discutaient, Marco avait retiré sa veste et s’était fait une place sur le canapé entre Tristan et Audrey , très attiré par la belle rousse délicieusement désirée dans sa petite tenue . Katia ,prise dans sa discussion avec Julie ne devina pas le stratagème qui se dessinait dans la tête de son premier amant de la soirée. Il se servit un bon verre de whisky et très à l’aise dans cette situation décida de donner encore plus de piquant dans cette soirée débridée. Sans se soucier de ce que penseraient Julie et Katia , il posa une main sur une cuisse d’Audrey , la fixa dans les yeux :M- Tu m’as l’air délicieuse toi , rappelle-moi ton prénom ? Si tu ne me le donnes pas , je te nommerai la bombe , tout simplement …A- Appelle-moi Audrey la bombe alors , j’assume pleinement mon corps et mes envies ! M- Intéressant, est-ce que j’en fais partie ?A- Tout ce qui bande ou qui mouille fait partie de mes envies ….M- Veux-tu constater que je fais partie de ta première catégorie ? À ce moment là, Katia vit le petit manège et se sentit une nouvelle fois blessée. Que faire pour que ce Marco cesse son comportement de mufle même si elle n a aucun compte à lui rendre et réciproquement ? Elle pouvait se jeter sur Julie qu’elle trouvait particulièrement bonne dans sa tenue mais ça n’aurait fait que d’ajouter de l’eau chaude au moulin pervers de Marco . Aussi , elle pouvait rejoindre ce pauvre Tristan qui dans son coin avait perdu sa forme , mais elle craignait de ne pas rendre Marco mal à l’aise . Bien au contraire. En fait Katia, qui n’avait rencontré Audrey à peine une demi-heure le jour même lors des auditions, se méfiait de cette rouquine et de ses manières. Elle voyait en elle une terrible virale et Katia ne voulait pas perdre la place de première salope du futur bordel . Et surtout pas la voir entre les jambes de ce Marco , surtout pas …. Ou pas maintenant du moins . La première partie de soirée qu’elle avait passée avec lui était encore toute fraîche et elle voulait encore prendre et connaître le plaisir avec un homme comme lui . Pas question qu’il s’entiche de quelqu’un d’autre , et encore moins de cette rouquine hyper sexy et qui lui avait emprunté ses affaires . Il fallait vite qu’elle trouve une parade , sentant que les choses allaient très rapidement tourner à l’orgie . Si cela devait être le cas , ce serait sous son contrôle . Alors , elle décocha une flèche assassine : K- Étant donné que l’ambiance est à la baise et que toutes et tous ici présents êtes de nouveau prêt à remettre ça , voici ce , en tant que future patronne , je vous propose . Il y en a déjà trois qui ont fait sexuellement connaissance d’un côté et deux de l’autre , moi y compris ! Je reste avec Audrey et Tristan , pendant que Julie fait la connaissance de Marco . Qu’en pensez-vous ? J- C’est pas mal comme idée ! T- Je suis preneur aussi …. M- Pourquoi pas , ça me va ! A- Ouais , on reste tous ensemble ? K- Heu … pas au début vu qu’on a déjà été séparé lors de la première salve ! A- C’est pas faux , tu as raison ! J- C’est judicieux oui ! En petite salope machiavélique , on ne fait pas mieux que Katia , qui a su imposer son idée . Ainsi , elle éloignait Audrey de Marco et pouvait connaître ce que cette fille avait dans le ventre . Se rapprocher d’elle pour mieux en avoir le contrôle . Et qui sait , elles pourraient devenir amies ? Tout est possible avec Katia . Julie , ayant compris la manoeuvre de son amie se leva , et prenant comme excuse d’aller mettre les pizza au four , qui devait être aussi chaud que la petite troupe , fit un clin d’oeil complice quand elle passa à côté de Katia , qui du coup la suivit . Arrivées devant le four et loin de toutes oreilles indiscrètes , Julie demanda à son amie : J- C’est quoi ce coup foireux ? Pourquoi ne pas s’envoyer en l’air les cinq ensemble ? K- Pardon mais je n’ai pas pu t’expliquer avant . Je veux que tu te tapes Marco seule ce soir , j’ai besoin de savoir quelque chose et tu es la seule en qui j’ai confiance …J- Savoir quoi ? K- Tu verras bien , et on en reparlera toutes les deux demain , je te raconterai tout ! J- Comme tu veux ! Et avec Audrey , que se passe t’il ? K- Je ne sais pas , je la sens pas ! J- Pourtant c’est une chic fille , je l’aime bien moi . Sous ses manières de petite salope , elle a un coeur d’artichaut , elle est touchante . K- Je veux me faire une idée toute seule ! Avec Marco , ça te dérange pas au moins ? J- Pas du tout ma belle , bien au contraire …. Et allez doucement avec Tristan , il a déjà bien donné avec Audrey et moi ce soir ! K- T’inquiètes pas ma douce … J- Et …. j’ai envie de toi aussi …. K- Demain …J- Ou tout à l’heure !! Après avoir éteint le four et laisser tomber l’idée de manger les pizza , elles retournèrent au salon , trouvant les trois autres sagement assis sur le canapé , sirotant leur verre en discutant . Katia eut un léger sourire de victoire aux lèvres, Marco s’était calmé avec Audrey . A- Bon , comment fait-on ? J- C’est très simple . Marco me suit dans ma chambre et vous restez les trois au salon … A- Carrément ? K- Oui , c’est le meilleur moyen ! Et rappelez-vous que c’est un peu devenu un rendez-vous professionnel et que l’on peut Julie et moi , encore changer d’avis sur vos futures promesses d’embauche ! Machiavélique et diabolique Katia ! Aucun ne trouva de quoi rétorquer à cette nouvelle flèche , pris au piège dans les griffes de la belle brune . Julie s’approcha de Marco , lui prit une main et lui fit signe de la suivre . Les yeux rivés sur sa paire de fesses , il la suivit jusqu’à la chambre que Julie referma non sans avoir jeté un nouveau clin d’oeil complice à Katia , qui avait désormais les mains entièrement libres pour jauger la rousse . Katia , toujours en tailleur jupe vint s’assoir entre Audrey et Tristan , voulant rester le centre d’intérêt de la soirée . Pour éviter tout conflit avec celle qu’elle considérait comme une rivale , elle décida d’emblée de mettre les points sur les i sans aucune porte de derrière . K- Audrey , je n’ai pas pour habitude de faire traîner les choses et je suis une personne franche et directe , même si ce soir j’ai joué des coudes pour me retrouver ici avec toi sur le canapé . Oui , j’avoue , je t’ai éloignée de Marco car je veux te connaître avant qu’il ne pose ses mains de macho sur toi . Aujourd’hui quand nous t’avons reçue pour le recrutement , nous avons eu un coup de coeur Julie et moi . Physiquement déjà . Julie me dit que tu es une chic fille , je ne demande qu’à voir !A- Merci pour ta franchise et sache que je suis contente que tu ais écarté Marco de moi ce soir … K- Mais tu étais plutôt attirée par lui ? A- Oui , mais pas ce soir ! Une autre fois sûrement , ou pas ! K- Tu l’as pourtant bien allumé ? A- Je teste toujours mon taksim escort pouvoir de séduction , et avec les cuissardes , la mini et tout , je me suis senti pousser des ailes , j’ai un peu perdu le contrôle … K- D’accord , je comprends mieux maintenant …. En plus , ce sont mes frusques ! A- C’est toi que je veux ….. K- Au moins c’est clair … Et pourquoi moi ? A- Je ne sais pas, tu as un truc en toi qui m’attire , je n’arrive pas à le décrire ! K- Mon côté salope ? A- Peut-être oui , et l’envie de te ressembler , de vous ressembler à Julie et à toi ! K- C’est à dire ? A- Votre côté peur de rien , votre côté baise à tout prix …. j’ai un peu suivi votre profil sur internet avant de vous rencontrer cet après-midi et à chaque fois que vous postiez de nouvelles photos , je me masturbais devant vous … K- N’hésite pas à le refaire en direct alors ! A- Et Tristan , qu’est-ce qu’on fait de lui ? K- Il dort depuis au moins cinq minutes …. En effet , les verres de whisky ingurgités tout en au long de la soirée avaient assommé le jeune homme qui dormait , la tête enfouie dans un coussin , le sexe nu et au repos . Katia le réveilla doucement , il émergea , s’excusa de s’être endormi et ne refusa pas l’invitation d’aller se coucher dans le lit de sa patronne brune . Tristan ferma la porte , et on l’entendit chavirer sur le lit depuis le salon . Salon où les deux apprenties amies se retrouvèrent seules . Katia ne perdit pas le sens du rythme : K- Bon maintenant que nous sommes seules , montre-moi comment tu te masturbes ! Ne te gênes pas , tu m’as en vrai devant toi ! Sur quelles photos prends tu le plus de plaisir ? Ma tenue te convient ? Veux tu que je me dessape un peu ? A- Enlève ta jupe et ta veste alors … K- Avec plaisir … Sans se lever , elle ôta sa veste et son chemisier , se retrouvant seins nus et fit glisser sa jupe sur ses bas , ainsi que le string assorti à son porte-jarretelles . Audrey lui prit des mains et le posa sous ses narines , humant la douce odeur de son sexe et les infimes traces laissées après le rapport sexuel avec Marco . Excitée par cette fragrance érotique , elle remonta quelque peu sa jupe en cuir laissant dépasser le haut des bas et les jarretelles et commença à se caresser la figue , déjà bien ouverte et abondamment humide . Katia la regardait faire sans bouger , contemplant cette belle femme qui n’avait finalement peur de rien . Elle la laissa faire quelques instants , sentant monter en elle un désir naissant pour cette Audrey . Ses cheveux roux tombaient en cascades sur sa poitrine redressée par les bonnets de la guêpière , sa taille fine moulée dans le satin du corset , et ses longues jambes galbées de nylon enserrées dans les cuissardes de cuir . Elle était vraiment très belle et elle voyait en elle une concurrente qu’elle voulait absolument transformer en partenaire . Pour cela , il fallait qu’elle s’y mette et elle ne tarda pas à le faire avant que la belle rousse ne finisse pas jouir avec le seul usage de ses mains sur son clitoris . Tendrement Katia posa sa tête sur une cuisse d’Audrey au plus près de son entrejambe , et vint mêler ses doigts à ceux de la rousse , qui écarta un peu plus les cuisses au contact de Katia . Puis Audrey bascula sur le côté en offrant l’intégralité de son entrejambe , Katia fit la même chose et elle se retrouvèrent en position soixante-neuf , bouche contre sexe . Les coups de langues volèrent . Dans la chambre de Julie , ils avaient adopté la même position pour de longs préliminaires . Marco avait commencé par poser Julie sur le bord du lit , lui relevant les jambes et la minijupe sur les hanches . De sa bouche , il avait embrassé sa vulve avec fougue , jouant de sa langue et de ses lèvres . Puis Julie s’était mise sur le flanc l’invitant à le rejoindre sur le lit . Alors il s’était rapidement déshabillé , elle s’était rapidement jeté sur son sexe pour lui offrir sa deuxième fellation de la soirée . Marco remarqua de suite que Julie ne le pompait pas de la même manière que Katia , elle savait aussi y faire mais elle n’y mettait pas autant de passion et de gourmandise . Cela dit , il prenait quand même son pied , dévorant avidement sa petite chatte épilée . Pendant qu’elle le suçait , Julie repensait aux paroles de Katia lui disant qu’elle voulait savoir une chose sur Marco . Jusqu’à présent , rien ne le différenciait des autres , il avait une bite normale , un peu plus dure que la moyenne et le cunnilingus qui lui faisait était de facture classique . Rien de bien extraordinaire à déclarer . En revanche , il avait une attirance pour les jupes en cuir , car il n’avait pas arrêté de lui caresser les fesses sur le tissu pendant qu’il la léchait . Quand il cessait de la toucher , c’était pour faire claquer une jarretelle sur sa peau , et ceci avait l’air de l’exciter . Elle le sentit sous sa langue quand le gland de Marco reprit encore de la vigueur , elle se demandait si il n’allait pas finir par exploser à force de gonfler de cette sorte . Quoiqu’il en soit , elle y prenait énormément de plaisir , enroulant sa langue et jouant de ces lèvres . Katia avait dû se régaler avec une telle bite dans la bouche , elle qui aime par dessus tout pomper tout ce qui bande . Pour le moment Katia ne suçait pas de la bite , mais bouffait de la chatte de rouquine , qui le lui rendait plus que bien . Katia avait déjà failli jouir une fois sous les assauts de la belle , elle savait y faire aussi avec sa bouche et sa langue , savant parfaitement comment se servir d’un clitoris et des grandes lèvres . Sans parler du bout de sa langue qu’elle réussissait à insérer entre ses lèvres et venir lui lécher l’entrée de son vagin . De temps à autre Audrey glissait une main le long de son corps et jouait avec les tétons durcis de la brune , qui en faisait autant , ne cherchant pas non plus à la copier , voulant juste lui rendre le plaisir donné avec générosité , sans arrière pensée . Katia y trouvait son compte et y prenait son pied . Cette femme est redoutablement douée avec une autre femme ! L’est-elle autant avec un homme ? Il n’y a surement aucun doute là-dessus ! Dommage que Tristan ne soit pas en état de jouer avec elles , ce sera pour une prochaine fois . Julie se dégagea de l’étreinte buccale voulant en prendre un peu plus . Tristan l’avait bien labourée précédemment , elle avait failli prendre feu , l’étincelle brillait encore , il fallait vite que Marco la prenne avant que l’incendie soit éteint . J- J’ai envie de ta queue maintenant ! Comment veux-tu me prendre ? M- J’ai envie de toi aussi ! Veux-tu venir me limer , je me sens un peu fatigué ! J- Mais quel macho tu fais toi ….. bon d’accord allonge-toi ! Marco ne se fit pas prier et s’allongea , croisa ses bras sous sa tête . Julie comprit qu’elle devait tout gérer avec cet homme . M- Descends les bretelles de ta guêpière sur tes bras que je puisse admirer tes seins bouger …. Tout en le chevauchant pour se positionner devant sa bite dressée , Julie fit glisser les fines bretelles şişli escort sur ses bras et les laissa pendre , libérant sa jolie poitrine . Elle empoigna la queue de Marco et se caressa le clito et la chatte avec pendant quelques secondes . Puis elle se pencha vers la table de chevet , en sortit une capote qu’elle ouvrit et la déroula sur son membre . Une fois protégée , elle se souleva à l’aide de ses genoux et vint enfouir le gland entre ses grandes lèvres . Une décharge de plaisir l’envahit …. Déjà ? Impossible ! Julie se laissa descendre lentement sur les quelques centimètres de longueur de son sexe , et arrivée à la garde ne put s’empêcher de pousser un cri de bien-être … J- Wouah , comme tu bandes dur mon salaud …. C’est moi qui te fais cet effet là ou tu as toujours cette gaule là ? M- Les cuissardes , les bas et les jupes en simili ont toujours eu un effet sur moi …. et tu me plais , tout ça combiné expliquant sûrement ce que tu as à l’intérieur de toi …. Lime moi maintenant !! J- Oh que oui !!!! Je vais pas me gêner de ramoner ma p’tite chatte avec ce bel engin qui me remplit… hummm Elle posa ses deux mains sur le torse de Marco , cambra son dos et d’un geste leste des hanches alla d’avant en arrière. Marco fut attiré par ses hanches enveloppées par le cuir de la jupe sexy et vint la tenir pour qu’elle puisse encore mieux appuyer ses mouvements , ayant même le vice de forcer sur elle pour qu’elle s’empale plus profondément. Julie sentit son corps l’abandonner , déjà prise de spasmes de plaisir , elle faillit jouir après seulement quelques petits mouvements de bassin . J- T’es incroyable toi ! Comme elle est bonne ta bite …. hummm le pied !!! M- Continue , t’arrêtes pas , je vais résister longtemps à ta petite chatte serrée … J- Déjà ? C’est une blague ? M- C’est la faute à ta copine , elle m’a chauffé à blanc ce soir …. j’ai trop envie de cracher ! J- Tu vas attendre un peu alors, que je puisse jouir ! Après tu feras ce que tu veux … M- Ramone-toi alors … Sentant qu’il ne mentait pas , Julie alla plus vite sur son sexe , montant et descendant les hanches , frottant l’intérieur de son vagin étroit contre le gland fortement gonflé . Elle bascula la tête en arrière , Marco lui prit les deux seins en main et excita les deux tétons , Julie força encore la cadence , ne pouvant plus se contrôler , il lui faisait du bien , sacré Marco . Elle savait qu’il n’en avait plus pour longtemps et profitait à fond et au fond de sa virilité . Pendant quelques secondes , elle pensa à ce que lui avait dit Katia juste avant de rejoindre sa chambre et comprit instantanément ce qu’elle voulait qu’elle vérifie : le pouvoir de la bite de Marco . Elle avait dû elle aussi terriblement prendre son pied avant de rentrer ce soir …. Elles avaient toutes les deux joui sur la même queue lors de la même soirée , encore une fois ! Sa chatte se contracta , Julie sentit sa jouissance arriver ; un fort et bel orgasme la saisit ; Marco n’en était pas loin non plus . D’ailleurs il la prévint : M- Oh oui , je vais cracher , que c’est bon ces moments … J- Attends , je veux goûter à ton jus … tu ne penses quand même pas le gâcher dans une capote …. M- Petit garce , allez viens déguster alors … Julie se débrancha rapidement , Marco ôta le préservatif . Elle prit sa queue en bouche en le masturbant frénétiquement , il ne tarda pas à expulser sa semence chaude dans la gorge de la blonde qui n’en perdit pas une seule goutte . Quand il eut fini d’éjaculer , et avec minutie , elle lui nettoya le gland des quelques petites gouttelettes qui n’avaient pas eu le plaisir de finir dans sa bouche . Puis , une fois propre , elle le prit entre ses doigts et le masturba à nouveau . J- Dis moi que tu vas redémarrer , je veux encore te sentir en moi … M- Ouh là ma belle , attends un peu que je reprenne mon souffle et des forces ! Mais je te promets que je vais t’en redonner autant que tu en as pris ! J- Quand tu veux … Au salon , la brune et la rousse se donnaient toujours mutuellement du plaisir dans un sensuel soixante-neuf durant lequel elles n’étaient pas avares de caresses , de coups de langue et d’embrassades de vulves . Katia sentit un doigt d’Audrey lui effleurer l’anus , pensant qu’elle n’oserait jamais . Hé bien si ! A son plus grand plaisir bien entendu . Audrey humidifia son majeur avec la cyprine débordante et inséra son doigt dans l’autre intimité de Katia qui en trembla tant elle aimait cela . K- Hummm , tu sais y avec les femmes toi … tu es une sublime salope ! A- Merci du compliment ! Il est très accueillant ton petit trou , je vais le lécher en même temps que je te doigte et je pense que tu vas jouir .. K- Vas y oui , j’adore ça !! A- Joue avec ma rondelle aussi , que je t’accompagne dans ton orgasme … Katia mouilla à son tour son index droit et lécha l’orifice privé de la plantureuse rouquine qui ouvrit un peu plus les jambes pour faciliter l’introduction . Elle appuya légèrement son doigt dont la première phalange pénétra sans difficulté . En même temps , elle sentait la langue et le doigt d’Audrey en elle , elle lui faisait un bien fou ; elle jouait aussi avec sa chatte de ses autres doigts . Katia ondula quelque peu du bassin pour encore mieux profiter de ce doigtage …. Audrey l’imita et elles ne tardèrent pas à avoir un orgasme simultanément . Repues , elle se donnèrent encore quelques petits coups de langue après lesquels elles reprirent une position assise sur le canapé . A- Ce fût un délice de faire connaissance avec ton corps … K- Ce sentiment est partagé , merci ! Il aurait été dommage de passer à côté … A- De ton cul ? Oui je crois … K- Je vois qu’on a le même humour …. ça va donner ! A- Je pense oui … On entend rien venant de la chambre , tu crois qu’ils en ont terminé aussi ? K- Il m’a semblé entendre Julie jouir il y a peu de temps ! A- Ils ne devraient pas tarder à sortir alors .. K- Ou ils se sont endormis dans les bras l’un de l’autre ? En prononçant ces mots , Katia pensa à Marco et ne souhaitait finalement pas à ce qu’ils dorment ensemble . Elle fût immédiatement rassurée quand la porte de la chambre s’ouvrit , Julie arriva vers elles .J- Alors Mesdames , vous avez si usé Tristan pour qu’il ronfle comme ça dans l’autre chambre ? K- Même pas , il s’est endormi peu de temps après que tu sois partie avec Marco … J- Avec ce qu’il a bu et ce qu’on lui a fait Audrey et moi , normal qu’il soit un peu fatigué ! A- Et Marco ? J- Il dort à poings fermés !! Je ne vais quand même pas passer la nuit avec lui ….. K- C’est clair …. A- Je vous laisse deux minutes , une envie pressante …. K- A gauche de la porte d’entrée ..A- Merci . Audrey disparut aux toilettes , Katia en profita pour questionner Julie : K- Alors , comment c’était ? J- Normal . K- Normal ? Rien d’autre ? J- Non , il bande comme un taureau , c’est hyper bon de baiser avec une bite pareil , j’ai bien pris mon pied mais sans plus , pourquoi ? Que s’est il passé avec lui ce soir ? Katia lui raconta rapidement le début de sa soirée et ce qu’elle avait ressenti quand elle s’était rendue aux toilettes chez Marco . Julie l’écouta avec attention . J- Hé bien , pas de vague pour moi ! K- Pourquoi que moi ? J- A toi de trouver ma belle ! Va falloir remettre ça avec lui pour confirmer … K- Je crois que tu as raison …… Le plus tôt possible !!! ( à suivre )

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir