Gang-Bang Hard

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asian

Gang-Bang HardSeule ce soir la, d’ou m’est venue l’idée d’organiser ce type de soirées pour d’autres T.Girls.Ce soir la arrivée à Triel avec un peu de retard c’est en toute hâte que je vais me préparer. Je ne dispose que d’une heure trente minutes avant l’arrivée de Marco le premier qui c’est annoncé sur les 7 hommes qui ont réservé la soirée pour participer à ce gang-bang. Olivia une copine c’est désistée à la dernière minute, c’est seule que je vais comme promis, au donjon me soumettre au plaisirs de ces messieurs. Rassurez vous chers lecteurs et futurs participants 7 hommes pour moi seule ne me pose aucun problème bien au contraire. A savoir que lors d’une nuit au bois de Boulogne il y en a une vingtaine qui sont passés dans mon carrosse entre 22 heures et 5 heures du matin. (Pas eu le courage de rentrer j’ai dormi sur place une bonne partie de la matinée). Une robe très courte noire laissant mes fesses apparentes, mon string ouvert a l’arrière, bas, chaussures à talon hauts, blonde, seins biens visibles, maquillée très pute voila ma tenue pour ce soir. A j’oublie pas de coincer ma bouteille de Poppers dans mon string pour l’avoir à porté de main au moment venu.Marco s’annonce au tel arrivé au point d’appel (Une rue à triel) je le guide jusqu’à la maison, Garé dans le parking privé de la résidence je l’accueille au bar. Une boisson lui est servie par la préposée de service en l’attente des autres hommes. Mais celui ci est déjà chaud comme les braises et impatient. L’espace devant le bar et donc le théâtre de se que j’appelle pour moi une mise en condition. Il s’attaque à me titiller le bouts des tétons, et vu ma sensibilité a ce type de caresse même un peu hard (pincements forts) rien de tel pour me faire grimper au plafond en moins de deux secondes. Direct ma main plonge dans son pantalon dont il a défait la ceinture. J’y découvre un bâton de berger bien raide, en guise d’apéritif j’ai pas d’autre chois que de m’agenouiller devant le tabouret et entreprendre une fellation lente. La soirée ne fait à peine que commencer et j’ai très envie de profiter de la pluralité de tous les hommes ayant réserver, Justement c’est Alain qui s’annonce au téléphone, donc idem jusqu’à l’accueil au bar, dans la foulée Patrick et Franc arrivent également. Me voila en compagnie de 4 hommes, je fais les présentations, les conversations s’engage, la convivialité se met rapidement en place tout vas bien. Je reviens vers Marco afin de poursuivre et prolonger la fellation entreprise, Alain,Patrick, Franc dégrafent la ceinture de leur pantalon respectif qui tombe à leurs chevilles. Bonne salope que je suis avide que toute ces belles queues déjà bien tendues, je les goûte l’une après l’autre. Il y a des doigts qui me pincent les tétons, d’autres qui me chatouille le fourreau anal, ça deviens très chaud, mais tout le monde n’est encore pas là donc je me dois de calmer un peu les jeux car cet au donjon que je veux ce soir profiter de tous. Oups le tel sonne, le cinquième s’annonce, c’est David, puis dans les 3 minutes qui suivent c’est le tour de Maurice. Bon il n’en manque plus qu’un. Sonnerie du tel Jean-Marc s’excuse suite a un empêchement de dernière minute il ne pourra pas venir ou alors très tard, je lui précise mieux vaut tard que jamais donc qu’il fasse comme il peut, de ce fait il viendra vers les deux heures trente du matin, je lui dis okMe voila en bonne compagnie de six hommes biens décidés à prendre du plaisir en ma compagnie. Tous pressés dans arriver la je ne m’attarde plus au bar, c’est direction le sous sol au donjon. Tout ce monde arrivé en bas je leur précise : << comme convenu je suis là soumise à votre plaisir à tous faites nevşehir escort bayan de moi ce que vous voulez mais à deux conditions, la première SM soft sans v******es, la deuxième sera mon plaisir celui de me donner chacun votre foutre soit dans la bouche et je l’avale soit directement au fond de mes entrailles no kpote vous avez le choix >> Je n’ai pas eu le temps d’en dire plus, sur le fond d’une musique douce, et à la lueur des bougies, me voila plaquée contre la croix de St André, pieds et poignets liés. Face contre la croix, un bandeau sur les yeux. La robe bien que courte remontée très au dessus des fesses, en raison des talons hauts, mon postérieur cambré à disposition de ces six mâles que je ne voie plus. Mes fesses on droit à quelques caresses de lanières de fouet, pour me prévenir de ce qui vas suivre. Effectivement les coups commencent à pleuvoir, pas très forts d’abord, il me procure de l’excitation sans douleur, mais de temps en temps un coup plus appuyé, me procure de légers picotements, c’est très excitant, j’en redemande, le fouéteur ne c’est pas fait prié, par des coups plus forts j’ai très vite senti un picotement permanent des fesses mais tout à fait supportable.J’ai reçus l’ordre de cambrer et mettre plus en arrière mes fesses, j’ai alors senti des doigts glisser sur mon anus puis s’introduire à l’intérieur tout en douceur, c’est la phase de lubrification. Un des mecs à présenté son dard contre l’entrée de mon fourreau anal, et d’un coup il s’y est enfoncé jusqu’à ce que je sente ces couilles taper contre mes fesses. J’ai pousser un léger râle lorsque ces couilles sont arrivées au contact de mes fesses, en raison d’un picotement plus prononcé dus au passage du fouet. Comme pour le garder en moi, ne voulant plus le lâcher, chaque fois qu’il se retire presque totalement, je resserre mon fourreau anal en le contractant, je sens qu’il y prend du plaisir, il me besogne ainsi deux ou trois minutes, et laisse sa place au suivant. Chacun à son tour, ils me besognent sans ménagements. Après que chacun y soit passé plusieurs fois, l’un d’eux me détache, et me dirige vers le carcan. Jambes à la vertical, dos a l’horizontale, le cou et les poignets bloqués dans le carcan, la à la merci de ces 6 mâles je m’attend au pire des traitements. Mais bon je leur fait confiance, ils connaissent les conditions ” SM SOFT “. Un se place devant moi, et présente sa bite à ma bouche, que je n’ai qu’a ouvrir pour qu’elle si introduise, moi coincée dans le carcan c’est lui qui me baise la bouche, je n’ai qu’a me laisser faire, en fait j’ai pas le choix. J’entend bouger derrière moi, je comprend que la Good-machine se met en place ! Ou la la pourvu que ce soit pas tout de suite le god de 6,5 cm de diamètre qui me soit destiné. Mon préféré et celui qui me procure le plus de plaisir, qui est aussi très souvent le plus apprécié des participantes aux soirées, c’est celui de 4,5 cm de diamètre qui est très nervuré. Ceci en fin de soirée ne m’empêche pas si je suis en forme de jouer quelques minutes avec le 6,5 cm en essayant de l’introduire le plus profondément possible, mais aussi faire fonctionner la machine à vitesse maxi. ‘ai droit à une lubrification en règle donc bien fournie en gel spécial fist. Ou là a quoi d’ou je m’attendre ? Tout est en place semble t’il, je sens un god me pénétrer lentement l’anus, je reconnais tout de suite celui de 4,5 cm hooo super ! dès les premiers vas et viens je râle de plaisir. Ha que c’est bon ! Mais c’est pas tout, alors que la machine fait son oeuvre, avec des vas et viens plus ou moins rapides au gré de celui qui tient le variateur, un fouetteur remet le couvert, et les lanières claquent derinkuyu escort sur mes fesses au rythme de la machine, chaque fois que le gode et au maxi introduit en moi. Picotements des fesses plus prononcés, plaisir anal, mais aussi le plaisir de faire une fellation dans les règles, la partie supérieure du carcan ayant été relevée, ma bouche est libre de ces mouvements. C’est le moment que je choisi pour prendre deux ou trois sniffées de suite de Poppers. Totalement lâchée, soumise sans complexes, ivre de plaisir, prise de l’arrière, je me déchaîne sur la bite que je suce en l’introduisant dans ma bouche jusqu’à la grade. Très vite une bite en remplace une autre, alors que les coups de fouets pleuvent toujours sur mes fesses et que la good-machine fait son office, le mélange de douleur et de plaisir est très intense, et tout particulièrement excitant.’ai toujours les yeux bandés et je ne sais toujours pas qui fait quoi. Les coups de fouets cessent de pleuvoir, et maintenant je ressent sur le haut des fesses de petites douleurs passagères, je comprend très vite que c’est de la cire de bougie chaude qui me brûle. C’est différent, ça n’atténue pas pour autant mes ardeurs à sucer toute queue qui se présente. A ce stade pas un seul, que je sache n’a encore joui. Les vas et viens de la machine s’arrêtent, elle est semble t’il mise de côté, à moins que ce soit un changement de gode heum non pas le gros ! Bhé non c’est une bite qui prend la place, à chaque fois qu’elle s’enfonce en mois ça fait floc floc tellement il y a de gel à l’intérieur, c’est comme si dix mecs avaient joui dans mes entrailles avant que celui qui me besogne s’y introduise. Aller je demande le Poppers, j’en sniffe à nouveaux par plusieurs bonnes inspirations, et l’ivresse du plaisir repars de plus belle. Les queues se raidissent de toute part, je ressent que l’excitation et le plaisir des 6 mâles n’est pas loin, effectivement, c’est dans la bouche que j’ai droit aux premières et abondantes giclées de sperme de la part de celui que je suce. J’avale le tout sans en lâcher une goûte. Les râles se mélangent, les miens, ceux du mec qui joui dans ma bouche, et celui qui m’encule à un rythme infernal, a son tour, lâche le foutre de son dard bien planté et immobilisé au fond de mes entrailles, il le retire je resserre mon fourreau anal, pas une goûte de son jus ne s’en échappe, je viens d’avoir droit à une super fécondation nature. Excités au plus haut points les quatre autre mecs, à raison d’un dans ma bouche, l’autre dans mes fesses, rapidement tous se lâche en moi sans complexes ni retenue, cette fois leur jus s’échappe de mon anus et dégouline le long de mes cuisses. Contente repue de cet exercice j’ai été bien dosée et fécondée, le premier qui avait joui dans ma bouche ayant remis ça dans mes fesses. Le bandeau m’est retiré, je me redresse, le sperme dégouline de plus belle sur mes cuisses. Nous remontons tous au bar pour se désaltérer, passage dans la salle de bain, chacun se rhabille. Particulièrement contents tous me promettent de revenir, dont un avec deux ou trois copains, mais là il faudra impérativement une seconde “fille”.Il est deux heures, et je me souviens que Jean-Marc ne devrait plus tarder à s’annoncer. Je m’accorde une pose de récupération et à 2h30 comme prévu le tel sonne. C’est bien JM qui s’annonce, après le guidage d’usage et surtout de sécurité je l’accueille au bar. Je lui fait part que ce soir j’ai du vécu, j’entre un peu dans les détails, ce qui fait immédiatement son effet. Allez zou direct au Donjon. La domination SM c’est pas trop son truc même s’il aime bien le voir. D’emblée il me dis vouloir göreme escort voir la good machine en action et tant qu’a faire montée avec le god de 6,5 cm. J’installe la machine règle la hauteur pour une utilisation en levrette au sol. Rapidement je lubrifie abondamment le god, ainsi que mon anus y compris l’intérieur. (A savoir qu’entre temps avant l’arrivée de JM j’étais passée par la case salle de bain pour un bon lavement interne). JM est très excité il bande très fort et pour ne rien gâcher il est particulièrement bien monté. Je prend position devant l’énorme god, Avant de démarrer les vas et viens de la machine, tout en douceur et doucement par petites poussée je m’enfile sur le god. JM s’assoie parterre, sa bite sous mon visage, une gambe de chaque côté de mes genoux, ainsi je n’ai plus qu’a le suce une fois la machine en marche. Avec un peu de patience et de précautions aidée par quelques bouffées de poppers, je parviens à m’enfiler sur cet énorme objet. j’actionne le bouton du variateur de vitesse et c’est parti pour une séance extrème, que je ne souhaite pas trop longue. Mes fesses sont rouges et douloureuses, mais bon je me dois de me soumettre à mon visiteur comme convenu ces désirs sont des ordres. Il tiens le flacon de poppers à ma portée, lui aussi en utilise, et a ce que je comprend je vais très vite me retrouvée dans un état second, ne maîtrisant plus rien. Je m’abandonne progressivement sur le god, JM à pris le variateur en main, je n’ais qu’a subir ces désirs. Jai bien compris que par le rendu de la glace placée derrière moi il veut voir mon cul se faire défoncer. Le flacon de poppers sous le nez il m’en fait sniffé régulièrement en me laissant le temps de prendre plusieurs profondes inspirations de suite. l’état second et même plus et là, la machine actionne le gode presque à pleine vitesse entrant et sortant de mon cul bien ouvert, ma bouche s’active énergiquement sur sa bite, comme si je voulais la dévorer à tel point que la sève tarde pas à monter, je la sent venir, aussi pour décupler son plaisir, je relâche un peu la pression quelques secondes, une bonne inspiration de poppers et je recommence plus énergiquement, celui la l’ayant déjà pratiquer je le sais très gros juteur aussi je ne suis pas surprise lorsque son sperme me remplie la bouche m’obligeant à avaler en plusieurs gorgées pour ne pas en laisser échapper. Lui satisfait d’avoir joui et d’avoir vu un cul se faire défoncer, c’est arrêt machine. Je sais qu’i est un peu long pour recharger les batteries, mais le sachant capable d’en produire autant je lui propose de passer au backroum pour y passer la nuit et remettre le couvert avant le petit déjeuner. Couchée sur le côté mes fesses contre son sexe, je me suis endormie ainsi. C’est en sentant son gros dard dans mes fesses que je me suis agréablement réveillée. Je me suis abandonnée à ce plaisir qu’il me procure, par de longs et profonds vas et viens, sortant sa queue et la re rentrant a fond, je me suis mise a plat ventre, activant mon anus par des contractions anales il n’a pas tarder, bien planté en moi, à déverser son abondante semence au fond de mes entrailles . Ainsi soudé lui sur moi tout comme l’aurait été un chien, on est resté une bonne demie heure, jusqu’à ce que sa bite totalement recroquevillée soit sortie de sa niche bien chaude. J’ai eu plaisir encore une fois à me faire fécondée, et bien remplir de foutre en le gardant longtemps en moi.C’est lors de ces intenses moments hélas trop courts que l’on se sent vraiment femelle voir chienne, tout particulièrement lorsque le mâle reste longuement en toi après avoir déversé son jus bien au fond de ta chatte anale.Transformez vous en une vraie salope avec le poppers amyle : ses effets n’arrêtent pas de monter, plus vous le respirez, plus vous vous sentez chienne soumise, avide de sexe. . Avec ce poppers au nitrite d’amyle, littéralement obnubilé, vous ne pensez plus qu’à sucer et à vous faire défoncer

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir