Caroline, ma voisine -4

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Creampie

Caroline, ma voisine -4Suite de la première nuit entre Caroline et Arthur… J’espère que ce récit vous plaira ! Merci pour les commentaires sur les parties précédentes, et n’hésitez pas à commenter celle ci… Si cette histoire se retrouve dans vos favoris, faites-le moi savoir, ça me fera plaisir !! :)Nos respirations sont encore rapides, on se caresse, la main de Caroline glisse doucement de ma cuisse vers mon entrejambe. Je débande doucement, toujours positionné derrière ma maîtresse d’un soir. Je profite aussi de son corps, mes mains caressent doucement son dos mais aussi ses seins. Le silence de la chambre est seulement troublé par nos soupirs et le murmure des confidences après l’amour.- Caro, c’était incroyable… Tu es vraiment…- Chutttt… Tais-toi et continue de me caresser… J’ai encore envie…- Et tu as envie de quoi ?- J’ai envie de caliner, de sentir tes mains me caresser et me faire encore du bien…Je me redresse, Caroline bascule sur le dos et je ne me lasse pas de contempler le corps de ma voisine : ses petits tétons bruns encore dressés pas l’excitation, son sexe lisse et ses lèvres intimes gonflées par le désir et luisantes de cyprine. Ses bas auto-fixant commencent à être tire-bouchonnés au niveau de ses genoux, la ganse de dentelle ayant glissé lors du dernier assaut en levrette. Face à Caroline, j’entreprends de lui ôter le nylon une jambe après l’autre, tout en caressant le haut de sa cuisse, l’arrière du genou et le mollet. Un bas est ainsi sensuellement démis, puis l’autre… Mais je termine l’effeuillage par un petit massage de ses pieds. Caro réagit en poussant de petits soupirs qui me laisse à penser que je pourrais être sur une bonne voie. Je pousse un peu mon exploration en commençant à embrasser très doucement ses orteils, puis en les suçotant… Une de mes mains maintient la jambe tendue en l’air, l’autre ne restant pas inactive et masse l’intérieur de sa cuisse. Les soupirs de Caroline se transforment en petits gémissements qui me confirme que ma voisine commence à aimer ce petit traitement. Elle passe ses mains sur sa poitrine, elle alterne caresses et petits pincements de ses tétons.Tenant toujours une ses jambes en l’air, j’écarte la deuxième pour faciliter ma descente vers son sexe. Sur le chemin de son minou, je continue ma série de baisers et de petites léchouilles sur sa jambe, et ma partenaire poursuit son excitation en se massant le clitoris. Cette fille est incroyable et la tension sexuelle entre nous deux vient de remonter d’un cran…- Occupe-toi de ma petite chatte, j’en ai trop envie…- Tes désirs sont des ordres…Ma bouche rejoint güvenilir canlı bahis siteleri sa vulve, et je commence à lécher ma partenaire, en ressentant toute le désir et l’excitation de notre accouplement passé… et des ébats à venir ! Caro est trempée, sa mouille se mêle à ma salive sur son sexe. Elle continue de se caresser le clitoris, mais sa main s’écarte à la faveur d’un pic d’excitation quand ma langue trouve l’entrée de son vagin… J’en profite pour remonter et finir de décalotter son petit bouton d’amour. Je suce le clito de ma voisine, et ses gémissements se transforment très vite en petits cris de plaisir. Je sens qu’il est temps de passer à la vitesse supérieure et j’approche deux doigts de ses petites lèvres intimes.- Oh oui… comme ça, continue !Je pousse tout doucement mes doigts à l’intérieur de son sexe, et je commence à imprimer un va-et-vient à mes doigts dans sa chatte…- Oh putain ! Ouiiiiiiii !!!Je continue a sucer son clitoris, à l’aspirer, tout en accélérant le mouvement de mes doigts. Caroline mouille encore plus, je sens le fluide s’écouler dans la paume de ma main, et je ressens de plus en plus l’imminence de sa jouissance. Les parois de son vagin se contractent autour de mes doigts, Caro att**** mes cheveux et plaque ma bouche contre son clito, elle jouit… Ses jambes écartées se resserrent autour de ma tête, mais j’apprécie la douce prison qui m’est faite car je lui donne le plus grand des plaisirs. Les doigts toujours plantés dans son sexe jouent avec les parois de sa chatte, et je donne les derniers petits coups de langue qui vont faire crier de plaisir ma voisine. Malgré ses cuisses enserrant mes oreilles, j’entends jouir Caroline sous mes derniers coups de langue… Aux petits cris d’extase se sont succédés des feulements orgasmiques. Là c’est sur, je viens de donner du plaisir ! N’en pouvant plus, elle ouvre le compas de ses jambes et me repousse la tête. Je retire mes doigts couverts de sa cyprine.- Wowww… Humm ! C’était bon…Je m’allonge à coté de Caroline, et nous nous embrassons très langoureusement… Ces préliminaires m’ont remis au garde à vous, je déroule un préservatif sur mon sexe bandé. Caroline se tourne sur le coté, me présentant sa jolie petite croupe. Quelques baisers dans le cou, une main caressant un sein, et mon gland à l’entrée de ses nymphes, Caro laisse à nouveau échapper quelques soupirs de désir. Elle passe sa main entre ses jambes, att**** mes bourses puis guide mon vit en elle, j’aide ma partenaire en me glissant moi aussi doucement. Elle est trempée, je la pénètre facilement jusqu’à la garde.Nous faisons güvenilir illegal bahis siteleri l’amour doucement, tendrement, j’ai toujours une main sur l’un de ses seins et l’autre caresse le haut de son sexe et son petit bouton d’amour. Elle répond à mon va-et-vient régulier par un mouvement tout aussi régulier de son bassin, dans une synchronisation parfaite et hautement excitante.- Humm… C’est bon, je te sens bien chéri ! Tu vas me faire décoller !- Caro… C’est trop bien pour moi aussi…- Ouiiiii…. Continue comme ça….On poursuit comme ça quelques minutes encore. Je choisi ensuite de me retirer provisoirement de la chatte de Caro… Un petit gémissement de frustration accompagne mon geste, mais je compense en déposant quelques baisers sur l’épaule de ma partenaire. – Vient sur moi, Caro, j’ai envie de te voir prendre ton plaisir…Je m’allonge sur le dos, mon amante se retourne à coté de moi, caresse ma poitrine, mon ventre et le haut de mon pubis, mon sexe tressaille… Caroline se redresse, quel plaisir d’admirer son corps : taille de guêpe, petits seins haut perchés, son délicieux visage… Elle prend mon sexe à sa base, le redresse pour le présenter à l’entrée de son sexe et coulisse lentement dessus. La sensation est sans doute la même pour nous deux : délicieuse ! Malgré la fine barrière du préservatif, je ressens la chaleur de son corps.Caro est sur moi, elle bouge d’abord lentement son bassin d’avant en arrière, puis de plus en plus vite. J’accompagne le mouvement en lui tenant les hanches, en lui caressant les cotés et les seins. Le mouvement de va-et-vient s’accélère, et je pelote franchement la poitrine de Caro, empaumant ses seins. Cette dernière caresse déclenche un second orgasme, son plaisir forme un petit rictus sur son visage. Elle ferme les yeux et laisse aller son plaisir.- Ohhh ouiiii !!!! Putain, c’est bon !!! Je jouis !!!!!!Elle s’écroule sur ma poitrine, haletante, et je suis toujours fiché en elle.- Hummm… c’était bon… Tu n’es pas venu Arthur ?- Non… Pas encore…- Je te sens encore en moi… (elle rit) Attends, je vais m’occuper de toi !Caroline se soulève pour que je me retire, on s’embrasse encore une fois très langoureusement et elle descend vers mon sexe. Elle retire le capuchon de latex et embouche ma queue. Caroline me branle fermement tout en me suçant, sa langue tourne autour de mon gland à chaque remontée de sa bouche. La sensation est incroyablement forte, décuplée après la soirée et le début de nuit que nous avons vécu tout les deux. Je ne vais plus tenir, mon orgasme approche, je sens le petit picotement annonciateur güvenilir bahis şirketleri dans mes couilles et je préviens ma partenaire.- Hoooo… Caroline… Je vais venir !- Humm…. Viens mon chéri, vide toi pour moi…- Hannnn…. Humpfffff….. Ho ouiiii…..Caroline me branle toujours, alors que j’éjacule avec force quatre belles giclées de sperme sur mon ventre. L’une d’elle vient même s’écraser sur ma poitrine…- Humm… C’est bon de faire jouir les garçons ! (elle affiche son petit sourire coquin)Après m’être nettoyé des traces de mon plaisir, je rejoins Caroline dans son lit… Elle s’est assoupie, encore nue sous la couette. Je me glisse à ses cotés, l’enlaçant tendrement. Sa peau toute douce et la régularité de sa respiration finissent par m’entraîner moi aussi dans les bras de Morphée…Les jours et les semaines suivantes, ma relation avec Caroline ma voisine s’est doucement construite pour devenir un peu plus qu’un plan cul. Je crois que nous étions des amants plus que réguliers, même si nous vivions toujours chacun dans notre appartement. Une véritable amitié et de la confiance s’est construite entre nous deux, et on aimait également se retrouver en dehors du lit pour sortir ensemble, faire du sport, faire la fête…Ma voisine est toujours aussi coquine, et on se surprenait l’un et l’autre sur le plan sexuel par diverses attentions, toutes plus folles les unes que les autres. Par exemple, elle m’a agréablement surpris en me prodiguant une fellation lors de la fermeture du théâtre, dans une des loges comédiens… Jamais personne ne m’avait fait ça, même pas les comédiennes les plus chaudes qui se sont succédées sur le plateau de ma salle ! On a aussi fait l’amour lors d’un bain de minuit dans une petite crique dans le Sud, elle a adoré… Même si on a failli se faire choper ! Notre entente niveau sexe était vraiment au top…Et un soir, je sonne à la porte de Caro. Quelques instants se passent, et j’entends mon amie discuter gaiement. Elle est peut-être au téléphone, me dis-je. Caroline ouvre la porte, un verre à la main.- Salut Arthur !Elle m’embrasse, un léger baiser du bout des lèvres. Dans l’encadrement de la porte faisant face à la porte d’entrée, une jeune femme passe la tête. Elle a aussi un verre à la main… Elle s’approche de Caro et elle est très différente physiquement de mon amante : un peu plus grande (et ses talons la grandissent un peu plus), elle porte un jean slim noir qui gaine ses longues jambes ; elle a aussi un bassin un peu plus large et plus marqué, mais sa taille fine lui donne de jolies formes ; sa poitrine est plus forte que celle de Caroline ; et alors que le visage de mon amie est plutôt rond, presque poupin, le visage de la mystérieuse jeune femme devant présente quelques traits plus marqués, typiques des filles du sud…- Hello Caro… Bonsoir Mademoiselle !- Ho ! Vous ne vous connaissez pas !! Arthur, je te présente Sonia…(A suivre)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir