Malika et Samia, les filles de la pompe à e

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Alt Babe

Malika et Samia, les filles de la pompe à eJe vous ai parlé dans mes histoires précédentes de Malika et Samia que j’ai rencontrées à la station de carburant discount près de chez moi. On est devenus amis et on se revoit assez souvent maintenant. Malika m’avait demandé de venir la chercher à la station à la fin de son service pour la conduire chez elle. Cela se passait en milieu d’après-midi car elle a des horaires décalés dans la mesure où ils sont ouverts 24h sur 24.J’arrive à la station, Malika est prête à partir. Elle me présente au passage ses collègues, Marie-Claude et Josiane, deux filles blondes et blanches de peau autant que Malika et sa nièce Samia sont brunes et mates de peau. Parlant de Samia, la voilà qui sort du vestiaire au moment où nous sommes sur le point de sortir. « Ah, tu es là ? Vous allez où ? Est-ce que tu peux me pousser sur votre chemin ? ». La pousser, oh oui ! Avec le cul qu’elle a Samia, c’est le genre de fille qu’on prend plaisir à pousser et à coincer dans tous les coins. Sans réfléchir plus que ça, je lui réponds oui et nous voilà tous les trois dans ma voiture.Samia monte devant, à côté de moi tandis que Malika qui a l’air de faire un peu la tête, s’installe sur le siège arrière. Aujourd’hui Samia est en jupe assez courte et en s’asseyant, je vois que sa jupe lui remonte assez haut sur ses cuisses qu’elle a assez fortes. Elle a beau essayer de la baisser autant qu’elle peut, en fait je vois son slip dès que je tourne la tête. Je me rince l’œil chaque fois qu’on s’arrête à un feu rouge et je redémarre très lentement pour en profiter davantage. Pendant ce temps, ma bite se trouve un peu à l’étroit dans mon pantalon car je commence à bander sérieusement. D’autant que j’ai une vue plongeante sur ses cuisses et son slip et je remarque une trace un peu plus sombre au milieu de son slip, signe que sa chatte doit dégouliner de mouille. Malika qui doit remarquer mon manège aux feux rouges me lance alors : « Elle t’excite ma salope de nièce en te montrant sa culotte ! ». Dénégation de ma part et de celle de Samia qui lui dit : « Oh ! Ma tante !!! Qu’est-ce que tu penses ??? ». Réponse de Malika : « Oh ! Toi, je te connais !!! ».La remarque que je fais en leur disant ! « Et quel mal il y aurait à ce qu’elle m’excite ? » détend l’atmosphère et les fait rire toutes le deux. Malika a alors la bonne idée de dire à sa nièce : « On allait à la maison prendre un café, si tu n’as rien de mieux à faire, viens avec nous ! ». On est en milieu de l’après-midi, les premiers beaux jours sont arrivés et mettent les cœurs en joie et Samia lui répond : « Bon, d’accord ! ». Et nous voilà sur le chemin de la maison de Malika. La discussion que l’on vient d’avoir semble avoir excité Samia car elle n’arrête pas de serrer et d’écarter ses cuisses en si bien que j’ai l’impression que la tâche de mouille güvenilir canlı bahis siteleri sur son slip s’étend en même temps que ma queue devient de plus en plus raide malgré l’étroitesse de l’espace dont elle dispose.On arrive chez Malika et elle m’installe dans son séjour pendant qu’elle et sa nièce vont dans la cuisine pour préparer le café. Je les entends parler, ça rigole entre elles et puis le silence se fait dans la cuisine en même temps que je trouve qu’il met bien longtemps à être préparé, ce café ! Je m’approche de la cuisine sans faire de bruit et ce que je vois est surprenant : Malika est assise sur la table de la cuisine, sa jupe relevée jusqu’à la taille, les cuisses largement écartées et au milieu, la tête de Samia qui visiblement lui lèche la chatte et le clito. Sa main est entre ses cuisses et elle est en train de s’astiquer le bouton. Elles sont tellement bien parties que je les regarde avec délectation, ma queue faisant des bonds. J’en profite pour ouvrir ma braguette et la sortir de mon pantalon pour me branler pendant que je les regarde jouir entre elles. Malika a passé une main sous son tee shirt et elle se malaxe les seins en gémissant. Mon plaisir monte dans ma queue et je fais des va et vient en faisant attention à ne pas aller trop loin dans ma jouissance et de ne pas balancer mon jus au milieu du carrelage de la cuisine. Aux gémissements de plus en plus rapprochés de Malika, je sens qu’elle ne va pas tarder à laisser éclater son plaisir, ses cuisses enserrent de plus en plus souvent et de plus en plus fort la tête de Samia qui elle, accélère le rythme avec lequel elle branle son clito. Je les laisse se terminer à leur guise et à regret je retourne dans le séjour, la bite en main en la branlant encore un peu mais modérément car je dois la recaser dans mon slip, histoire de les laisser croire que je ne les ai pas vues de donner du plaisir.Cinq minutes après m’être assis, Malika et Samia arrivent dans le séjour, le sourire aux lèvres, celles de Samia étant particulièrement pourpres : « Voilà le café ! ». Je leur dis qu’il a été un peu long à venir et que j’ai failli m’endormir mais Malika me dit que sa cafetière est longue à faire couler le café. Je souris. La discussion s’engage entre nous autour du café qui est fort bon, vu le temps qu’il a mis pour être prêt. On parle de tout et de rien et Malika me demande qi je m’y connais un peu en électricité car une des prises de sa chambre ne fonctionne pas. La perspective de me retrouver dans sa chambre m’enchante car j’ai la bite qui bande à moitié depuis le spectacle que j’ai vu dans la cuisine. Je lui réponds sans trop réfléchir : « Bien sûr que je m’y connais ! ».On monte dans sa chambre, Malika me précède et comme l’escalier est raide, j’en profite pour mater sous sa jupe et je vois que son slip a disparu güvenilir illegal bahis siteleri dans l’exercice avec sa nièce dans la cuisine. La prise qui pose problème dans sa chambre est celle qui est le plus près de la tête de lit, là où c’est le plus exigu. Malika se penche pour me montrer la prise électrique en cause et son cul et sa chatte apparaissent en gros plan à ma vue. J’en vois assez pour lui dire : « Merci pour le spectacle que tu m’offres ! ». Elle a l’air étonnée, visiblement elle avait oublié qu’elle n’avait pas remis son slip car elle tire sur sa jupe pour la rabaisser sur ses cuisses et elle me dit : « Oh ! Gros dégoûtant, n’en profite pas !!! ». Je m’approche d’elle pour voir l’objet du problème électrique et je me rends compte tout simplement qu’un fil sort de la prise et que ce sera simple à réparer. Mais je profite de la situation pour attirer Malika par la taille et chercher ses lèvres pulpeuses pour l’embrasser. Elle en fait rien pour esquiver mon baiser et au contraire y répond avec ardeur. J’en profite pour passer mes mains sur son cul débarrassé de tout textile et je lui malaxe avec plaisir les fesses. On tombe rapidement ensemble sur le lit. Mes lèvres sont toujours soudées aux siennes et ma main s’est déplacée sur sa chatte qui, et pour cause vu ce qui s’est passé dans la cuisine, est trempée de sa mouille et de la salive de Samia. Je lui fourre deux doigts dans la chatte et je commence à la branler, doucement d’abord, puis de plus en plus fort. Elle halète puis gémit de plaisir. De mon autre main, j’ai défait ma ceinture et sorti ma bite qui bandait au maximum. D’un côté je fais des va et vient sur ma bite et de l’autre, j’ai maintenant trois doigts dans la connasse de Malika qui a l’air d’en demander d’autres. Chaque fois que j’enfonce mes doigts dans sa chatte, j’ai l’impression qu’ils vont être happés par son con béant. Je décide de pousser un peu plus et d’y mettre la main entière. Je rapproche mon pouce de mes quatre doigts et je décide doucement d’enfoncer ma main. Je force à peine et me voilà dans son con à travers ma main. Là, je commence à faire de très lents va et vient et Malika se met à gémir de plus en plus fort. Concentré sur ce que je faisais, je n’ai pas regardé vers la porte et lorsque je tourne mes yeux vers la porte, je vois Samia qui regarde. Elle n’a plus sa jupe, plus son slip et elle se branle le clito de ses deux mains tellement elle a envie de jouir. D’un regard, je lui dis de s’approcher de moi et je lui montre ma bite dressée. Elle comprend tout de suite et vient mettre sa tête entre mes jambes et commence à me pomper la bite. Sa bouche est délicieuse, ses lèvres pulpeuses et sa langue agile tournent autour de mon gland qui n’en peut plus. Malika, à force de mes va et vient, est arrivé à son point de jouissance et malgré güvenilir bahis şirketleri la dilatation de sa chatte, je sens que sa connasse se contracte et qu’elle va jouir. Elle le fait en poussant un cri en même temps que ses cuisses se referment sur mon bras et sur ma main. Je laisse Malika reprendre ses esprits et comme récompense de la caresse que je viens de lui prodiguer, elle m’embrasse goulûment. Elle remarque Samia qui est entre mes jambes et ma bite dressée entre ses lèvres. « C’est pas tout ça, il va falloir qu’on s’occupe de toi ! » me dit Malika. Elle prend l’initiative de me mettre à poil et m’installe confortablement sur le lit conjugal. Malika et Samia se placent de part et d’autre de ma bite et, à tour de rôle, la prennent en bouche. Puis Malika vient s’installer sur ma bite et je dois dire que sa chatte est assez large mais elle est chaude et c’est elle qui fait tout le travail en montant et en descendant sur ma bite. Samia vient à hauteur de mon visage et plaque sa chatte sur ma bouche. Je me délecte de sa mouille et elle est super abondante, ça dégouline, c’est gluant et c’est bon. Ma bite sort constamment de la chatte de Malika et je lui dis : « Il va falloir que je t’encule, ça sera plus étroit ! ». Elle me répond : « Oui, j’en ai envie ».Je les aligne alors toutes les deux en levrette sur le lit, le cul bien dressé et je me mets derrière elles. Pour avoir déjà goûté au cul de Samia, je sais qu’il est large et qu’on y rentre facilement vu que c’est par là que les garçons qu’elle fréquente la baisent. Je ne doute pas un instant que le cul de Malika est aussi accueillant que celui de sa nièce. Je décide d’honorer leurs rosettes respectives d’un coup de langue pour les mettre en appétit et me voilà en train de leur lécher le trou du coup et les enduire de salive. En fait, je prends de leur mouille pour en enduire leurs trous du cul et y mettre un, puis deux doigts pour le leur élargir. Ma bite bien raide, je la rentre dans le cul de Malika et commence à la pistonner. Je vois que les deux filles ont leurs mains qui se baladent sur le corps de l’autre et qu’elles s’embrassent à pleine bouche. Moi, j’en profite pour enculer maintenant Samia dont le cul est toujours aussi bon. Je fais des va et vient puissants en la tenant par les hanches pendant que je la défonce. Je reviens à Malika qui pendant que j’étais passé au cul de sa nièce en avait profité pour remplacer ma bite par trois doigts en faisant des va et vient rapides. Je sens que je ne vais pas tenir très longtemps tellement j’ai envie de déversé mon jus. Je suis aidé par Malika dont je sens les contractions de son cul sur ma bite, elle va jouir elle aussi. Deux, trois dernières poussées et voilà que je sors ma bite pour déverser ma purée sur les fesses ambrées de Malika qui elle, est entrain de se branler le clito pour augmenter sa jouissance.De ses mains Malika, étale mon jus sur ses fesses tandis que Samia me reprend en bouche pour goûter les dernières gouttes de mon sperme. On est tous le trois contents du pied qu’on vient de prendre. J’embrasse à pleine bouche Malika et Samia et je leur dis à nous revoir bientôt !!!

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir