L’été sera chaud (6)…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

L’été sera chaud (6)…Mardi 9 juillet 2013Ce matin, je vais réveiller Thibault assez tôt car nous avons une sortie de programmée. Il est rapidement en érection en re-pensant à ce qu’il a vu cette nuit. Il commence donc par une bonne branlette en se repassant toutes les séquence chaudes qui lui ont été offertes et éjacule grassement sur son ventre.Puis il s’essuie et sort de sa chambre. Comme il a bien débandé après ce vidage de couilles intempestif, il décide de se laisser aller à rester à poil.C’est d’ailleurs dans cette même tenue qu’il retrouve les autres. Je suis à la cuisine et Lola dans un canapé en train de boire son thé. Quant à son oncle qui revient de l’extérieur, il est en semi-érection, ce qui rassure un peu mon neveu au cas où ça lui arriverait aussi.Ce qui l’aide aussi à échapper un peu à ce genre de situation, c’est qu’aujourd’hui nous avons prévu de faire un tour vers les Baux de Provence pour aller voir les Carrières de Lumière. Nous finissons donc le petit-déjeuner et nous habillons, même si pour Lola et moi c’est assez sommaire avec juste une robe légère sur rien du tout et des sandales avant que Ju ne nous fasse nous raviser en rappelant que dans les carrières il fait à peine 16°C. Nous finissons donc par mettre des T-shirts et jeans avec chaussettes et baskets et prenons une petite veste pour l’intérieur.Cette petite sortie est très intéressante, avec bien évidemment le spectacle féérique sur Monet, Renoir et Chagall bien mis en scène et en musique. Mais aussi le château des Baux et un passage par les vestiges romains de Glanum. Le tout avec un petit resto sympa pas trop bondé de touristes près de Maussane. Bref, une belle journée.Au retour, après un déshabillage intégral de tous, c’est la plongée dans la piscine pour se rafraichir un peu. Ça chahute un peu et les frôlement donnent un peu la trique à Thibault. Il attend que les autres sortent avant d’oser le bakırköy escort faire lui-même en espérant que ça va lui passer. Mais finalement, comme il voit que Ju a lui aussi la queue un peu bandée, il se lance et sort se mettre dans un transat sans cacher son érection.Comme il ne constate aucune remarque, il reste bien ostensiblement avec sa bite en l’air. Un bon moment plus tard, il a un peu ramolli, mais c’est moi qui le déstabilise encore en me levant et en m’approchant en lui en lui disant:- Si tu restes comme ça, tu vas finir par cramer! Viens que je te passe de la crème solaire.Et sans attendre sa réponse, je passe derrière le transat et me mets à le tartiner. D’abord les épaules, puis les pectoraux avant de descendre sur son ventre. Evidemment, ça lui redonne de la vigueur et sa tige se durcit. Mais je continue comme si de rien n’était et passe devant lui pour m’accroupir et attaquer ses jambes. Et je commence à remonter…Ju fait un peu diversion en demandant la pareille à sa fille qui s’empresse d’aller le contenter. Ça tend encore plus Thibault qui voit sa cousine masser sans hésiter tout le corps de son père, y compris sa verge qui est entre-temps montée vers le ciel.D’ailleurs, je suis en train de lui faire subir le même traitement en lui malaxant un peu les couilles et en lui enduisant la bite de bas en haut en plusieurs allers et retours:- Voilà, sinon un coup de soleil ici, c’est encore plus douloureux qu’ailleurs.J’arrête mon simulacre de masturbation et pose un rapide baiser sur son gland qui est évidemment maintenant fièrement sorti. A la surprise de Thibault, Lola fait la même chose à son père.Puis je me redresse et me rapproche de Lola en lui suggérant:- Bon, occupons-nous de nous maintenant. Tiens, faisons-le ensemble!Et debout face à face, nous nous mettons à nous caresser partout avec nos mains bien lubrifiées beşiktaş escort de crème. Ce spectacle hautement érotique ne risque pas de calmer l’érection de mon neveu, ni d’ailleurs celle de son oncle. Ce dernier prend sa bite en main et dit:- Dites, les filles, vous nous excitez un peu trop, là!- Eh bien, débrouillez-vous avec ça, vous êtes assez grands, non?- OK!Et il commence à se branler franchement tout en faisant un signe de la tête à Thibault afin de le décider à l’imiter. Ce que mon neveu finit par faire, vu que ça ne dérange personne. Encore moins ces dames qui se titillent carrément les tétons et dont les doigts s’égarent de temps en temps entre leurs jambes, personnelles ou autres.Puis nous nous désunissons et nous affalons face aux hommes dans leurs transats en nous masturbant ouvertement comme eux. Dans cette ambiance, mon neveu est le premier à gicler sur son ventre, suivi de Lola puis moi. Ju est le dernier à venir, éjaculant bien haut sur son torse. Il prend une serviette et s’essuie en disant à Thibault:- Ouf, ça soulage bien, pas vrai?- Euh, oui, mais vous faites ça…- Quoi? Souvent? Oh, de temps en temps…- Non, je voulais dire entre… Enfin, en… Euh…- En famille? Eh bien oui. Il vaut mieux le faire entre nous en privé qu’en public, non?- Ah oui, vu comme ça…- Donc tu as compris, plus besoin de te gêner, on est une famille cool!Le soir, nous sommes tous au salon et je commence à chauffer Ju qui se met à bander. Je suis de plus en plus pressante et le branle pendant qu’il me caresse les seins. Thibault est tout de même un peu gêné d’assister à ça en direct, et c’est Lola qui le sauve:- Bon, si on les laissait tranquilles? Je crois qu’il est temps d’aller se coucher.Tous deux se lèvent, lui en érection totale, évidemment. Mais sa cousine n’a pas l’air d’y porter attention, aussi il la suit dans le couloir. Quand il beylikdüzü escort arrive devant sa chambre, avant de rentrer il ose enfin lui poser une question qui le travaille depuis l’après midi:- Je t’ai vue faire un bisou sur le gland de ton père. Tu fais ça souvent?- Oh, le petit jaloux! Tiens, je vais te faire pareil, comme ça tu sera à égalité…Et elle se baisse et lui fait furtivement un baiser sur le gland où perle déjà une goutte. Puis elle se relève et part immédiatement dans sa propre chambre, le laissant coi. Evidemment, il est tellement excité qu’au lieu de rentrer dans la sienne, il retourne vers le salon d’où lui parviennent des bruits caractéristiques et se cache derrière le chambranle de la porte ouverte d’où il peut voir ce q’iil se passe sans se faire découvrir.A ce moment, je suis en train de finir de pomper son oncle et me positionne sur le canapé pour me faire prendre en levrette. Thibault se branle tranquillement devant ce spectacle pour faire durer le plaisir. Il n’entend pas sa cousine revenir de sa chambre et sursaute quand elle vient lui tapoter l’épaule en lui disant à l’oreille:- Ça te plait, on dirait. Ils sont beaux quand ils s’aiment, pas vrai?- Euh, pardon, je voulais pas les espionner, mais…- Oh, c’est pas grave, moi aussi je les ai déjà vus faire, mais sans me cacher.Thibault, qui s’est tout de même arrêté de se branler, ne veut pas dévoiler qu’il l’a vue faire bien plus avec eux. Il se contente de rester les bras ballant et de répondre:- Ah bon, tu les as regardés directement?- Ben oui! Je me suis aussi déjà fait plaisir devant eux, comme toi tout à l’heure, d’ailleurs.- Oui, ça parait logique, après ce qu’on a fait, tu as raison.- Bon, en fait j’allais aux toilettes. Donc, si tu veux entrer les voir, vas-y. Bonne nuit.Elle le laisse et entre dans les toilettes. Lui préfère battre en retraite après cette aventure sans attendre qu’elle ressorte en espérant qu’elle ne va pas raconter ça à ses parents. Etant toujours bien raide, il jette un dernier coup d’œil dans le salon où je chevauche Ju qui est sur le canapé et se branle tout en regagnant sa chambre où il s’enferme pour continuer et enfin éjaculer ses dernières gouttes de la journée. Il s’endort très vite.A suivre…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir